L’intoxication aux métaux lourds souvent présente chez les autistes et tdah

L’intoxication aux métaux lourds souvent présente chez les autistes et tdah

Webinaire Gratuit sur les Maladies auto-immunes: de la cause à la solution!

Réglez vos symptômes à la racine et retrouvez enfin votre liberté! Inscrivez-vous pour recevoir notre Webinaire.
Dans ma pratique avec les gens atteints d'une maladie auto-immune et qui ont beaucoup de symptômes, il arrive fréquemment que ceux-ci présentent plusieurs des symptômes d’intoxication aux métaux lourds et il devient alors important de les sortir du corps pour que celui-ci cesse de se défendre contre l'intrus afin de retrouver un équilibre et que la maladie laisse place à la santé.

# symptôme tdah # autisme 

Dans ma pratique avec les gens atteints d’une maladie auto-immune et qui ont beaucoup de symptômes, il arrive fréquemment que ceux-ci présentent plusieurs des symptômes d’intoxication aux métaux lourds surtout chez le personnes qui présente un signe autiste ou les gens atteints de TDAH et aussi la fibromyalgie. Il devient alors important de les sortir du corps pour que celui-ci cesse de se défendre contre l’intrus afin de retrouver un équilibre et que la maladie laisse place à la santé. 

Surcharge toxique aiguë et graduelle en métaux lourds (symptôme tdah et autisme)

Il y a deux types d’intoxication aux métaux lourd possible. La première qui est assez rare est l’exposition aiguë à une forte dose de métaux lourds et est connue sous le nom de toxicité des métaux lourds. Cette exposition intense peut provoquer des symptômes graves nécessitant une hospitalisation et un traitement de désintoxication (sous forme de chélation).

Il y a aussi l’exposition lente et graduelle ou les métaux lourds s’accumulent dans l’organisme pendant de nombreuses années et si en plus le corps n’arrive pas à les excréter aussi rapidement cela peut entraîner une charge ou surcharge en métaux lourds. La charge toxique des métaux lourds peut être considérée comme un empoisonnement graduel.

Quels sont les symptômes de la toxicité des métaux lourds ?

Les symptômes de la charge en métaux lourds peuvent ressembler à ceux d’autres affections courantes, de sorte qu’ils peuvent souvent être mal détectés.

La cellule ne peut plus fonctionner optimalement.

Cela affecte entres autres le fonctionnement des mitochondries, les fabriques d’énergie de nos cellules, conduisant inévitablement à la fatigue et autres symptômes bien pire lors d’une exposition à long terme.

Ainsi, la toxicité des métaux lourds a un effet direct sur la capacité de guérison, la réparation des tissus, la croissance, les gènes-ARN et ADN, les hormones, le cerveau et les nerfs, le foie, les poumons, le GI, les organes reproducteurs, le cœur, la thyroïde, les reins, les surrénales, le pancréas et le métabolisme corporel.

Fondamentalement, la toxicité des métaux lourds affecte toutes les fonctions corporelles.

Ainsi, la toxicité des métaux lourds a un effet direct sur la capacité de guérison, la réparation des tissus, la croissance, les gènes-ARN et ADN, les hormones, le cerveau et les nerfs, le foie, les poumons, le GI, les organes reproducteurs, le cœur, la thyroïde, les reins, les surrénales, le pancréas et le métabolisme corporel.

Fondamentalement, la toxicité des métaux lourds affecte toutes les fonctions corporelles.

Ainsi, si vous présentez en permanence l’un des symptômes suivants, la charge en métaux lourds doit être sérieusement considérée comme une cause fondamentale :

 

Voici quelques symptômes de l’empoisonnement aux métaux lourds

– Grande fatigue inexpliquée et constante, augmentant au fil du temps

– Maux de tête fréquents

– Douleurs au dos (souvent dans le haut) aux cervicales, aux épaules et/ou aux membres

– Apathie

– Indifférence

– Troubles psychiques (instabilité de l’humeur, timidité, repli, angoisse, dépression, irritabilité, agressivité, accès de colère, nervosité, difficultés décisionnelles, instabilité émotionnelle)

– Difficultés cérébrales (mémoire, concentration, on ne trouve pas ses mots, on se trompe de plus en plus souvent de mot)

– Troubles digestifs (diarrhées ou constipation ou douleurs abdominales)

– Troubles du sommeil (insomnies ou hypersomnies)

– Problèmes dans la bouche (dents qui bougent, aphtes à répétition, inflammation, gonflement, saignement des gencives, sécheresse buccale ou hypersalivation, brûlures dans la bouche, goût métallique, pigmentation noirâtre ou grisâtre de la muqueuse)

– Sinusites et maux de gorge à répétition

– Autres infections à répétition, mycoses, herpès

– Hypoglycémie (coups de fatigue inexpliqués fréquents avec sensation de faiblesse)

– Spasmes ou crampes musculaires ou contractions involontaires (tremblement des paupières, etc.)

– Problèmes de peau

– Allergies

– Difficultés de respiration, oppressions dans la poitrine

– Candidoses récidivantes

Si, vous avez des troubles qui figurent dans cette liste, et qu’ils s’accentuent au fil du temps, et si les investigations classiques n’ont rien donné de concluant, et si en plus vous avez des amalgames dentaires métalliques (« plombages »), alors une intoxication est possible.

 

Troubles plus graves de l’intoxication chronique

– Vertiges résistant aux traitements

– Déclin cognitif

– Troubles de la sensibilité (perturbation dans le toucher, l’odorat, la vision, l’audition)

– Fourmillements, engourdissements et/ou gonflement des extrémités

– Tremblement des mains, des lèvres, des paupières

– Grande faiblesse générale et manque d’énergie

– Élocution difficile

– Photophobie

– Électrosensibilité (sensibilité aux champs électro-magnétiques : téléphones portables GSM et UMTS, téléphones domestiques DECT, informatique sans fil WIFI, lignes de transport électrique, etc.)

– Syndrome sec

– Maux d’estomac

– Fièvres persistantes

– Douleurs articulaires et/ou musculaires

– Perte de cheveux ou de cils

– Eczéma

– Troubles cardiaques

– Troubles auditifs (acouphènes, tinnitus)

– Troubles visuels (rétrécissement du champ visuel)

– Hyper/hypothyroïdie

– Névralgie faciale

– Difficultés de coordination des mouvements

– Problèmes de la bouche (inflammations, colorations cuivre-orangée de la muqueuse buccale, taches noires et/ou violettes sur les gencives)

– Tics

– Tétanie

– Idées fixes

– Mouvements involontaires

– Affaiblissement du système immunitaire provoquant une très grande sensibilité aux infections

– Avortement spontané

– Femme ayant eu un enfant malformé, un trisomique, un spina bifida ou un enfant autiste

– Sclérose en plaques (SEP)

– Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA)

– Diabète

– Mononucléose

– Fibromyalgie ou syndrome polyalgique idiopathique diffus (SPID)

– Hypersensibilités : photophobie, hyperacousie, extrême sensibilité à tous les stimuli, etc.

Que sont les métaux lourds ?

symptome tdah / autisme

 

Tableau périodique des métaux lourds

Les métaux lourds, appelés ainsi parce qu’ils sont littéralement les éléments les plus lourds (mesurés par leur poids atomique)

Voici une liste des principaux métaux lourds.

– L’antimoine

– L’arsenic

– Le cadmium

– Le nickel

– Le cuivre*

– L’étain

– Le fer*

– Le manganèse

– Le mercure

– Le plomb

– Le zinc*

Vous aurez compris que parmi cette liste bien évidemment  il y en a quelques-uns comme le fer, le cuivre, le zinc qui sont essentiels à une bonne santé mais aussi certains associés à des effets néfastes sont parfois aussi nécessaires en quantité minime toutefois.

 

Quels sont les plus nocifs actuellement?

Sans négliger les autres, mais compte tenu de leur facilité à se répandre partout dans le corps, l’aluminium, l’arsenic, le plomb, le mercure et le cadmium sont très fréquents et redoutables.

Vous trouverez ci-dessous les symptômes courants d’empoisonnements spécifiques aux quatre métaux lourds qui présentent le plus grand risque pour la plupart d’entre nous.

 

Les symptômes de la toxicité au mercure

Bien qu’il affecte de nombreux systèmes et organes de votre corps, les symptômes les plus visibles de l’intoxication au mercure sont liés à ses effets neurologiques:

– Faiblesse corporelle et mauvais équilibre / coordination

– Difficulté à former des mots

– Problèmes de vue

– Engourdissement et picotements dans vos mains, ou incapacité à bien utiliser vos mains

 

Les symptômes de la toxicité de l’arsenic comprennent:

– Arythmie cardiaque

– Nouvelles affections cutanées telles que gonflement, lésions étranges et rougeurs

– Muscles crampes

– Problèmes digestifs comme la diarrhée et les maux d’estomac

 

Les symptômes de la toxicité au plomb

– Les symptômes courants varient considérablement et comprennent:

– Maux de tête

– Problèmes de sommeil, y compris une sensation de fatigue

– Changements de comportement comme les sautes d’humeur et l’irritabilité

– Problèmes cognitifs comme le brouillard cérébral et les problèmes de mémoire

– Petit appétit

– Douleur abdominale et / ou constipation

– Sensations nerveuses dans les jambes et les bras (picotements, engourdissement ou inconfort)

– Hypertension

 

Les symptômes de la toxicité au cadmium

Les symptômes courants de la toxicité du cadmium dépendent en partie de la façon dont vous avez été exposé, mais comprennent souvent:

– Problèmes digestifs tels que diarrhée, nausées et crampes abdominales

– Symptômes courants des virus respiratoires – frissons, problèmes respiratoires et faiblesse

 

Où les retrouvons-nous au quotidien?

Nous ingérons tous des métaux lourds de façon régulière sans le savoir.

Des plombages “en argent” de vos dents, à la canne de thon ou du steak d’espadon de votre menu (deux sources de mercure) aux tuyaux en plomb de votre maison qui alimentent votre eau potable. 

Près de 100 000 produits chimiques ou plus, dont beaucoup sont extrêmement toxiques, ont été introduits dans l’environnement au cours des 100 dernières années seulement. 

Dans l’air, le sol, la poussière domestique et les aliments les métaux lourds sont partout autour de vous, et vous êtes exposé à la toxicité des métaux lourds.

Voici des exemples courants;

– Le plomb, couramment utilisé dans les peintures jusqu’en 1978, est encore présent dans les revêtements muraux de nombreuses maisons; le ponçage de la vieille peinture libère également des particules contenant du plomb. Les tuyaux en plomb, encore présents dans de nombreux foyers, permettent au métal de s’infiltrer dans l’eau potable, rendant l’eau toxique. La peinture sur porcelaine émaillée peut être une autre source de plomb par exemple. Ayons une petite pensée pour les peintres professionnels..

Mercure : métal présent dans certains poissons, notamment le thon, l’espadon, le flétan, la morue, le poisson-chat et le bar. On le trouve également dans les plombages en amalgame de couleur argentée utilisés pour les dents ; avec le temps, ces plombages libèrent du mercure toxique dans la bouche. Chaque plombage en amalgame peut dégager 17 ug de vapeur de mercure par jour. Cela peut avoir un effet d’accumulation au fil du temps. Imaginez combien en inhale par jour un dentiste et une hygiéniste dentaire.

symptome tdah / autisme
Teneur en mercure des poissons

– Le cadmium est souvent utilisé comme pigment de peinture, mais son utilisation est en déclin. Pourtant, McDonald’s a récemment dû rappeler douze millions de verres à boire “Shrek” parce qu’ils contenaient de la peinture au cadmium. Outre la peinture, la fumée de cigarette est une cause majeure d’exposition au cadmium dans l’environnement.

– L’arsenic est présent à l’état naturel dans la terre, s’infiltrant parfois dans les eaux souterraines. Les composés de l’arsenic sont utilisés comme agents de conservation du bois, insecticides et herbicides. Ils sont également couramment utilisés dans l’alimentation animale et des études récentes ont montré des taux élevés d’arsenic dans le riz. Si vous avez vécu sur une terre agricole votre risque est plus élevé.

 

Comment éviter l’exposition aux métaux lourds

– Achetez de la nourriture et produits ménagers biologiques.

– Consommez des viandes et des fruits de mer provenant de bonnes sources biologiques comme à la ferme st-Vincent.

– Faire enlever vos plombages au mercure (remplacés par plombages blancs) par un dentiste holistique  Dr Laramée à Montréal.

– Fabriquez ou achetez des produits déodorants et de beauté naturels sans chimiques. Ex déodorant sans aluminium.

– Évitez les huiles hydrogénées (plomb, cadmium, mycotoxines).

– Ne pas achetez d’articles ou jouets de fabrication chinoise. Les fabricants chinois ont remplacé le plomb par le cadmium, moins cher que le zinc, mais beaucoup plus toxique.

 

Produits toxiques à éviter

– Eau du robinet (filtre Brita au minimum, osmose inversée, Berkey)

– Poisson d’élevage – Peut contenir des métaux lourds, des dioxines et des PCB qui sont hautement toxiques.

– Aliments non biologiques – Ces aliments augmentent l’exposition aux produits chimiques qui aggravent les symptômes. Parmi les pires contrevenants, citons le jus de pomme classique et les produits à base de riz brun.

– Aliments avec des additifs – Les additifs sont des produits chimiques qui peuvent aggraver les symptômes de toxicité et diminuer la capacité de votre corps à se détoxifier.

– Alcool – Est toxique pour le corps et peut rendre le travail  du foie plus difficile et contribue énormément à la charge toxique.

– VaccinsLa plupart des vaccins actuels contiennent de l’aluminium. Certains vaccins plus anciens contiennent encore du mercure. L’exposition de ces vaccins au cours des six premiers mois de vie est de 187,5 microgrammes de mercure, ce qui dépasse de loin les limites fixées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Environmental Protection Agency (EPA).C’est 125 fois les limites de l’EPA pour une exposition d’une seule journée!

– Les plastiques. Une étude récente a trouvé des particules microplastiques dans les principales marques internationales d’eau en bouteille. Vous pouvez également consommer ces particules dans certains emballages alimentaires. Je recommande des bouteilles d’eau en acier inoxydable et des récipients en verre comme le Pyrex pour stocker les restes. Au lieu d’acheter des bouteilles d’eau en plastique, installez un filtre à eau chez vous. J’aime les filtres à osmose inversé ou le Berkey.

– Produits nettoyants; Restez fidèle à des produits naturels et simples. Et achetez d’entreprises respectueuses de l’environnement et non toxiques. Consultez le guide profond de la peau d’EWG. Ils ont également un excellent guide pour réduire les produits de nettoyage ménagers toxiques. Vous pouvez même fabriquer vos propres produits pour le corps en utilisant de l’huile de coco et huile essentielle d’arbres à thé et de citron. Ne mettez rien sur votre peau que vous ne mangeriez pas.

 

Cela affecte qui ?

Nos corps n’ont pas encore développé les mécanismes de désintoxication pour gérer une telle quantité de toxicité. Souvent, la vitesse à laquelle ces toxines sont libérées est plus élevée que la vitesse à laquelle nos corps peuvent les neutraliser et éliminer et cela peut donc tous nous impacter.

Tout le monde est exposé de nos jours mais pas tout le monde est affecté également.

 

Les personnes les plus à risques 

– Les personnes présentant une susceptibilité génétique, comme un défaut dans les enzymes responsables de la détoxification des métaux lourds

– L’exposition prénatale (capacité réduite de se défendre et a le temps de causer beaucoup de dommages)

– Une personne fatiguée (surrénales ou autres maladie) sera encore plus affectée par les métaux lourds car sa capacité à détoxifier est diminuée

– Une personne avec une hyper perméabilité intestinale et /ou à la barrière hémato-encéphalique laisse passer les métaux dans le sang ou le cerveau et cela peut affecter plus rapidement et visiblement

– Qui ingère des allergènes alimentaires – Si votre corps se bat contre les allergènes, il ne sera pas en mesure de neutraliser et détoxifier efficacement les métaux lourds

NB : parasites, virus, vers, une autre cause des maladies auto-immunes, lorsque possible selon la force vitale de la personne (attention), on enlève les métaux lourd avant sinon reviennent sans arrêt, cela s’appelle nettoyer le terrain.

 

Les travailleurs

– Sur les fermes à cause des pesticides dont le glyphosate

– Avec des produits chimiques comme les coiffeuses. peintres

– Dans les raffineries, alumineries, mines

– Soudeurs

– Dentistes et hygiénistes

– Dans les laboratoires

 

Les tests de métaux lourds

Le corps utilise différentes routes d’excrétion pour sortir les métaux lourds soit les cheveux, les selles, l’urine, la sueur, la salive et via les règles (d’où l’importance de ne pas stopper les menstruations avec la pilule en continu ou via le dépôt Provera par exemple.)

Ainsi, il y a 4 sortes de tests de détection des métaux lourds différents sur le marché, soit via les cheveux, l’urine, et les selles et je vous explique chacun d’eux plus en détails.

À noter qu’aucun de ces tests ne doit être considéré comme un test diagnostique autonome et doit être utilisé en conjonction avec les symptômes du client et d’autres tests de laboratoire pour orienter vos démarches visant l’amélioration des fonctions.

 

Test de cheveux 

(commander ici )

En ce qui concerne ses éléments contenus, les cheveux sont essentiellement un tissu excréteur plutôt qu’un tissu fonctionnel. L’analyse des éléments capillaires fournit des informations importantes qui, conjointement avec les symptômes et d’autres valeurs de laboratoire, peuvent aider le professionnel à repérer précocement les troubles physiologiques associés aux aberrations du métabolisme des éléments essentiels et toxiques.

Au fur et à mesure que la protéine est synthétisée dans le follicule pileux, les éléments sont incorporés de manière permanente dans les cheveux sans autre échange ni équilibre avec les autres tissus. Les poils du cuir chevelu sont faciles à échantillonner et, comme ils poussent en moyenne d’un à deux cm par mois, ils contiennent un «enregistrement temporel» du métabolisme des éléments et de l’exposition aux éléments toxiques. Bref, cela veut dire que cela nous donne une image de ce qui s’est passé dans les trois derniers mois et non juste au moment du prélèvement comme c’est le cas avec l’urine et les selles.  Ainsi, les écarts dans les niveaux d’éléments capillaires apparaissent souvent avant que les symptômes se manifestent.

 

Un avantage marqué du test de cheveux est que les éléments toxiques peuvent être 200 à 300 fois plus concentrés dans les cheveux que dans le sang ou l’urine. Par conséquent, les cheveux sont le tissu de choix pour la détection d’une exposition récente à des éléments tels que l’arsenic, l’aluminium, le cadmium, le plomb, l’antimoine et le mercure. Le CDC reconnaît la valeur des niveaux de mercure capillaire en tant que marqueur maternel et infantile pour l’exposition au méthylmercure neurotoxique des poissons.

 

Les éléments nutritifs

Aussi, un autre plus du test de cheveux, c’est qu’il permet l’évaluation des éléments nutritifs tels que le magnésium, le chrome, le zinc, le cuivre et le sélénium des cofacteurs importants pour des centaines d’enzymes qui sont également essentielles pour les fonctions normales et des vitamines. Les niveaux de ces éléments dans les cheveux sont corrélés avec les niveaux dans les organes et autres tissus.

Toutefois, les tests capillaires ne peuvent pas nous dire la quantité totale de toxines stockées dans le corps mais seulement la quantité rejetée dans les cheveux via le sang. Cela veut dire qu’il faut avoir l’interpréter avec les autres informations car une personne qui en excrète beaucoup pourrait être en meilleure santé qu’une autre dont les capacités d’excrétion sont amoindries et qui les gardent tous à l’intérieur des tissus vous comprenez?

De plus, les cheveux pourraient être vulnérables à la contamination élémentaire externe au moyen de certains shampooings, décolorants, colorants et traitements de séchage ou de défrisage quoi que cette inquiétude soit de plus en plus remis en question. Par conséquent, la première étape de l’interprétation d’un rapport sur les éléments capillaires consiste à exclure les sources de contamination externe que vous devrez indiquer sur votre formulaire.

Grâce à de vastes améliorations récentes de la technologie, de l’instrumentation et de l’application de protocoles scientifiques, l’analyse des éléments capillaires est devenue un outil précieux  et peu coûteux pour fournir des données fiables et utiles aux médecins et à leurs patients.

Méthode ; recueillir un échantillon de cheveux de 1 pouce, dans la région de la nuque et le plus près du cuir chevelu possible. À 4-6 endroits différents. Au total doit correspondre à 1 gramme ou 1 cuillère à soupe de cheveux.

Retester aux 3 mois.

 

 

Tests de sang, fécaux et d’urine

Les analyses de sang, d’urine ou fécaux sont un “instantané” des produits chimiques contenus dans le corps précisément au moment ou le test a été pris. Par exemple il est possible que la personne ne soit rarement exposée mais que cette journée ou la veille elle ait été exposé à des niveaux vraiment supérieurs à son habitude.

 

 

Test ou challenge de provocation

Pour ces options d’instantané, il est fréquent qu’un professionnel demande à son client soit de prendre du glutathion en grande quantité pendant 7 jours soit de prendre un sauna infra rouge ou d’avoir un drainage lymphatique afin de mobilier les toxines et d’aider à avoir un portrait un peu plus réel (mais pas tant que ça) avant de faire le test.  Avec une clientèle amoindrie, épuisée comme une maladie de Lyme ou exposée aux moisissures, il est très probable que ce challenge avec le glutathion les fera réagir et les affecteront beaucoup et parfois même pendant plusieurs jours alors cela n’est pas toujours recommandé de le faire. Les deux autres options auront des effets moins évidents et seront plus tolérées. L’important est de faire exactement la même chose lors des tests de suivi ensuite.

 

Tests sanguins

Les analyses sanguines ne sont pas plus précises car, en dehors des intoxications aiguës ou des cas d’exposition continue, le corps travaille fort pour excréter les métaux ou pour les stocker dans un endroit relativement bien caché comme les os, le gras etc et/ou les excrètent par l’urine ou les cheveux. Il est rare d’utiliser cette méthode en approche fonctionnelle.

 

Quel(s) test(s) choisir ?

Le test des cheveux est tellement simple, sécuritaire, peu coûteux et le fait qu’il donne un portrait plus global sur les 3 derniers mois en fait un test de premier choix et il devrait toujours faire partie de l’évaluation des métaux lourds.

Ensuite, selon votre profil toxique et vos faiblesses physiologiques ex : faiblesse aux reins ou une faiblesse aux intestins, guideront votre professionnel à choisir le test instantané qui sera le plus approprié pour vous. Ne jamais adresser les métaux lourds seuls ni faire de challenges de provocation sans les conseils d’un professionnel. 

Fécal et Urine

Ils mesurent la quantité de toxines éliminées par le corps à ce moment précis et via une route d’excrétion précise.

Après la mobilisation, les métaux sortent des zones du corps où ils étaient stockés et se retrouvent dans la circulation sanguine, le foie et les reins/intestins pour être excrétés vis l’urine ou les selles.

 

Ces tests ne disent pas 

La quantité de métaux qui sont encore stockés dans le corps.

Si le corps est efficace pour les sortir, qu’il y en a peu ou l’inverse. 

Test d’urine

Les reins ne sont pas la voie idéale pour l’excrétion de métaux car ils sont très sensibles et peuvent être facilement endommagés. Surtout lorsque mis sur des agents chélateurs comme EDTA, DMPS, DMSA, NDF/NDF souvent recommandés comme étant la norme et encore moins pendant de longues périodes de temps (et de longues périodes de temps sont nécessaires pour une chélation efficace).

Un profil complet des éléments urinaires et / ou le profil de clairance des éléments toxiques évaluent l’excrétion urinaire des éléments métalliques toxiques acquis par une exposition chronique ou aiguë.

Ces tests sont assez efficaces pour surveiller les progrès des schémas de désintoxication et l’état des éléments nutritifs pendant le traitement.  Ils sont  un moyen efficace de déterminer quels métaux toxiques sont présents et avec précision.

Il est recommandé de ne pas manger de poisson et les crustacés pendant une semaine avant de prélever l’échantillon d’urine. Vous devez également vous abstenir de prendre des médicaments non essentiels (voir avec médecin ou pharmacien) ou des compléments alimentaires et des produits de contraste à base de gadolinium (utilisés en IRM) pendant 48 heures avant et pendant le prélèvement des échantillons. Les clientes ne doivent pas recueillir d’urine pendant une période menstruelle.

 

Test de selles

Le côlon est l’organe préféré pour excréter les métaux lourds. Le foie, la vésicule biliaire, les canaux dans les intestins et les intestins eux-mêmes, s’ils fonctionnent correctement et s’ils ont le bon support, traitent ces composés inflammatoires d’une manière qui ne les endommagent pas ou peu comparativement à la voie urinaire.

Toutefois, cette voie d’excrétion biliaire et intestinales peut causer des aggravations chez les personnes fragiles des intestins comme les cas de Crohn’s ou colites par exemple.

L’analyse élémentaire fécale fournit une indication directe de l’exposition alimentaire aux métaux et de l’étendue de l’exposition au mercure des soins dentaires.

Les niveaux de mercure fécaux pour les personnes avec des amalgames dentaires sont remarquablement similaires d’un jour à l’autre et environ dix fois plus élevé que chez les personnes qui n’ont pas d’amalgames au mercure.

L’analyse des éléments dans les matières fécales fournit une évaluation complète de l’exposition environnementale, du potentiel d’accumulation dans le corps (Hg) et éventuellement de la détoxification endogène de métaux potentiellement toxiques. Pour de nombreux éléments toxiques tels que le mercure, le cadmium, le plomb, l’antimoine et l’uranium, l’excrétion biliaire dans les matières fécales est la principale voie naturelle d’élimination du corps.

Les métaux fécaux sont normalement à des niveaux très bas, sauf si un agent provocateur est administré.

Le prélèvement d’échantillons est pratique pour le client et ne nécessite qu’une procédure en une seule étape.

*Ne doit pas être constipé et doit faire les étapes pré-traitement avant*

Veuillez attendre trois jours après l’utilisation ou la consommation de poisson et de crustacés, de suppléments de calcium et de dolomite de coquille d’huître, de lavements au baryum, d’argile bentonite, d’huile minérale ou de ricin, de suppositoires rectaux, de médicaments contenant du bismuth (par exemple Pepto Bismol), d’antiacides. Ne pas faire installer ou retirer les amalgames dentaires pendant trois jours avant le prélèvement des selles. N’interrompez jamais les médicaments sur ordonnance sans consulter d’abord votre médecin.

 

Pourquoi certaines personnes sont plus affectées que d’autres ?

Il va sans dire qu’une personne exposée à de très grandes quantité de toxicité de métaux lourds aura plus de chance de développer une charge toxique avec symptômes.

Aussi, une personne qui a de la difficulté à détoxer dû à une ou plusieurs mutations génétiques et à des carences alimentaires telle que que les nutriments pour produire le glutathion entres autres pourra se révéler plus toxique qu’une personne ayant une plus grande exposition mais aussi une bonne capacité de détoxification.

Ainsi, on peut dire que les expositions, combinées aux gènes qui empêchent de détoxifier efficacement les métaux présents dans le corps, peuvent entraîner un empoisonnement lent et important des cellules et un dysfonctionnement des mitochondries.

 

Comment les produits toxiques conduisent à l’auto-immunité ?

De plus, des recherches ont démontrées qu’environ 20 % des personnes normales et en bonne santé présentent une réactivité immunitaire aux produits chimiques.

 

Les recherches montrent que trois facteurs clés agissent ensemble dans le déclenchement de l’auto-immunité :

1) Premièrement, vous devez être exposé à des produits toxiques (ce à quoi nous le sommes tous).

2) Deuxièmement, ces substances chimiques doivent se lier à nos propres protéines tissulaires, créant ainsi de nouveaux antigènes (un antigène est toute substance qui amène votre système immunitaire à produire des anticorps contre lui, le marquant pour le détruire et l’éliminer). Cette réaction immunitaire ne peut pas se produire contre le produit chimique lui-même. Le produit chimique doit être fixé à une protéine dans un tissu de votre corps pour qu’une réaction immunitaire se produise.

3) Troisièmement, nous avons une réaction immunitaire contre le produit chimique lié à la protéine, que le système immunitaire reconnaît comme un antigène.

 

Ce que vous devez savoir sur la chélation, les produits chimiques et les métaux lourds lorsque vous êtes auto-immun.

Beaucoup de gens croient à tort que la meilleure chose à faire face à tant de charges toxiques est de se soumettre à la chélation, un processus qui permet d’extraire les métaux et les produits chimiques du corps. Je vous partage ici pourquoi cela peut être dangereux, surtout si vous avez une auto-immunité, des sensibilités chimiques ou des symptômes de fonctionnement cérébral compromis. La chélation aggrave souvent la situation, et elle n’est pas due à une “réaction de désintoxication”, comme vous le diront de nombreux praticiens.

 

Les risques et les dangers du traitement par chélation en cas d’auto-immunité ou de dysfonctionnement cérébral

Lorsqu’une personne souffrant de sensibilités chimiques ou d’un problème de santé chronique se présente chez un praticien, beaucoup effectuent des tests de dépistage des métaux lourds et des produits chimiques présents dans l’environnement, qui sont toujours positifs.

Pratiquement tout le monde effectue des tests pour détecter des niveaux élevés de substances chimiques, en particulier dans le cadre d’un test de provocation. La personne est ensuite chélatée à l’aide de DMSA, DMPS ou EDTA.

Tout effet indésirable est considéré comme une réaction de désintoxication. Mais la vérité est que la chélation peut être dévastatrice pour les personnes souffrant d’auto-immunité, de neurodégénérescence (le cerveau dégénère trop vite) ou d’une réactivité immunitaire aux produits chimiques.

La chélation peut être dangereuse en cas d’auto-immunité et même détruire la santé des gens. Si vous avez une réaction immunitaire à des produits chimiques provoquant une auto-immunité et que vous subissez une chélation, vous pourriez aggraver une situation déjà mauvaise.

La chélation retire les métaux lourds des tissus corporels ou ils ne dérangeaient pas ou étaient en dormance et les redistribue de manière à ce qu’ils se retrouvent dans le cerveau, ou dans les intestins ou près des organes vitaux ce qui empire la toxicité, l’inflammation, la neurodégénérescence et parfois de graves effets secondaires.

La décision de suivre un traitement par chélation ne doit pas être prise à la légère et malheureusement  beaucoup de praticiens ne comprennent pas les risques.

 

Pré-étapes à faire avant une chélation

Malgré la quantité de composés de métaux lourds qui est apparue sur votre test standard de métaux lourds, vous devez vérifier si vous avez une réaction d’anticorps à l’un des produits chimiques, ce qui indique que vous avez perdu votre tolérance immunitaire aux produits chimiques. Si oui, n’envisagez pas de traitement par chélation tout de suite.

Aussi, il faut faire très attention si l’intégrité de votre barrière hémato-encéphalique et intestinale sont compromises et aucune chelation ne devra être entreprise tant qu’elles n’auront pas été adressées au moins un peu avec le régime alimentaire, des suppléments pour les réparer un peu et un changement de mode de vie.

Aussi, il est important de s’assurer d’avoir un bon taux de glutathion et un recyclage du glutathion en marche avec des composés qui soutiennent cela, comme le chardon-Marie, la N-acétyl cystéine, le Cordyceps, le S-acétyl glutathion, etc.

En bref, envisagez un programme de désintoxication seulement lorsque ces pré étapes auront été adressées.

 

Solutions

Ne jamais adresser les métaux lourds seuls cela requiert les services d’un professionnel de la santé car les métaux même en voulant les sortir du corps peuvent créer beaucoup de dommages et empiré votre état si cela n’est pas fait de façon logique et sécuritaire.

Il est très important que les voies éliminatoires soient ouvertes et que les organes ne soient pas surchargés donc un ou des protocoles à ces fins sont essentiels avant toute chélation

 Vous aurez compris qu’il faut en effet les sortir du corps pour que la réaciton via l’intrus cesse mais il faut le faire de façon sécuritaire. À cette fin,  les  meilleures options seront la sudation via l’exercice (pas trop intense) , le brossage à sec et le sauna infrarouge qui va la sueur aideront votre corps à détoxer.

 

Les suppléments les plus couramment sont principalement des liants (binders)

Le liant qui fonctionne le mieux pour quelqu’un peut également différer considérablement en fonction de la charge de toxines spécifique. Ce qui fonctionne bien pour une personne peut également changer au cours des différentes phases du protocole.

 

Parce que les liants peuvent se lier aux nutriments, ils doivent également être pris loin des aliments et surtout des médicaments. Il est généralement recommandé de les prendre au moins 90 minutes avant ou après avoir mangé ou pris d’autres suppléments ou médicaments. Les liants peuvent également causer de la constipation, alors assurez-vous de les prendre avec beaucoup d’eau et du citrate de magnésium ou vitamine C en surdosage peut également aider à réduire la constipation.

 

Voici les liants les plus communs utilisés pour les métaux lourds

 

Les zeolites

La zéolite est connue comme le détoxifiant de la nature pour l’environnement. Le zéolite minérale clinoptilolite est formée à partir de cendres volcaniques se mélangeant dans l’eau de mer et se fossilisant pour créer une structure de cage poreuse en nid d’abeille avec une charge naturelle négative. Cette structure naturelle agit comme un tamis pour les toxines dans l’environnement.

Au cours de la dernière décennie, l’utilisation des zéolites est devenue plus avancée que jamais dans le domaine de la santé naturelle avec d’excellents résultats et recherches. Les avantages internes sont devenus plus importants avec l’utilisation de poudres micronisées et de suspensions aqueuses. Imaginez avoir la puissance de ce minéral qui se déplace au-delà de votre bouche, de votre estomac et de votre côlon.

 

ALA acide alpha lipoique

L’acide alpha-lipoïque est fabriqué par le corps et peut être trouvé en très petites quantités dans certains aliments. L’avantage important de l’acide alpha-lipoïque est sa capacité à traverser la barrière hémato-encéphalique et d’être capable de piéger les métaux lourds en circulation, évitant ainsi les dommages cellulaires causés par la toxicité des métaux.

La silice

Se lie principalement à l’aluminium, mais aussi à d’autres métaux trivalents comme le thallium et l’étainen plus de nourrir la peau, les muqueuses, les ongles et les cheveux.

La chlorella

Est une algue qui a une forte affinité pour les métaux lourds, mais aussi pour les composés organiques volatils (COV), les pesticides, les herbicides et les mycotoxines. Parce que la chlorelle est un organisme vivant, elle a évolué pour se lier uniquement aux métaux toxiques et non aux minéraux essentiels. Pour cette raison, il peut être utilisé à long terme sans risque de carence nutritionnelle dans le temps. C’est également une bonne idée de prendre de la chlorelle avant de manger tout poisson à teneur plus élevée en mercure, comme le thon ou l’espadon.

 

Charbon activé

Le charbon activé est un liant à large spectre qui liera un peu de tout. Cela signifie qu’il liera les toxines, ainsi que les vitamines et les minéraux. Pour cette raison, il est préférable de l’utiliser pour les situations aiguës, pas à long terme.

 

Acide hulmique et fulvique

Il a été démontré que les substances humiques affectent la distribution, le métabolisme et l’absorption des métaux lourds, tels que le cadmium et le plomb.  Une étude humaine a montré que la consommation quotidienne d’acide humique avec des micro-éléments complexes pendant six semaines ont diminué l’absorption et augmenté l’excrétion urinaire de cadmium chez les travailleurs de la production de piles alcalines. *

 

Les autres suppléments pour aider l’élimination des métaux lourds

En ce qui concerne les autres suppléments, je recommande de façon générale de prendre de la vitamine C, du sélénium, du zinc, de la n-acétylcystéine, du chardon-Marie et de l’ail mais sachez que cela reste du cas par cas et selon le(s) métal(aux) en question il y a souvent une carence à combler ou un antagoniste qui va de paires pour améliorer le résultat.

 

Voici quelques suggestions d’aliments pour aider à la désintoxication des métaux lourds

– Les légumes crucifères – idéalement au moins une tasse par jour. Ceux-ci comprennent le brocoli, le chou frisé, le chou vert, les choux de Bruxelles et le chou-fleur.

– Les protéines contenant du soufre de haute qualité, y compris les œufs, les protéines de lactosérum, l’ail et les oignons.

– Les bioflavonoïdes, que l’on trouve dans les raisins, les baies et les agrumes.

– Ail – deux à trois gousses par jour (ou prenez un supplément d’ail).

– Le romarin, qui contient du carnosol, peut soutenir les enzymes de désintoxication.

– Curcuminoïdes (curcuma et curry) pour leurs bienfaits antioxydants et anti-inflammatoires.

 

Les breuvages aidant à détoxifier les métaux lourds

– Thé vert bio le matin à la place du café. Les catéchines et les composés phytochimiques du thé vert régulent à la hausse les niveaux de glutathion du corps, le principal détoxifiant des métaux, et peuvent également lier les métaux pour l’excrétion.

– Jus de légumes frais, comme le céleri, la coriandre, le persil et le gingembre.

– Tisanes de désintoxication préparées contenant un mélange de racine de bardane, de pissenlit, de gingembre, de réglisse, de salsepareille, de cardamome, d’écorce de cannelle et d’autres herbes.

– Les pissenlits sont traditionnellement utilisés pour aider à la désintoxication du foie, améliorer l’écoulement de la bile et augmenter le débit urinaire. J’adore me faire un pseudo café de racine de pissenlit torréfié le matin.

– La racine de bardane est traditionnellement utilisée pour aider à la désintoxication.

– Chlorophylle trouvée dans les légumes à feuilles vert foncé 

 

En terminant, si vous pensez être intoxiqué aux métaux lourds, consultez un professionnel de la santé pour vous aider car avec les métaux lourds, il faut prendre plusieurs précautions et le faire de façon sécuritaire. Ainsi, vous  

# symptôme tdah # autisme 

Plus
d'articles à découvrir