Faits et mythes de la maladie de Lyme

Faits et mythes de la maladie de Lyme

Webinaire Gratuit sur les Maladies auto-immunes: de la cause à la solution!

Réglez vos symptômes à la racine et retrouvez enfin votre liberté! Inscrivez-vous pour recevoir notre Webinaire.
Je démystifie les mythes de la réalité concernant la maladie de Lyme. La transmission, les symptômes, les traitements.

Mythes et faits sur les faits généraux de la maladie de Lyme

Selon le CDC, plus de 300,000 américains sont infectés par la maladie de Lyme chaque année, mais seulement environ 10 % de ces cas sont diagnostiqués et signalés. Alors, imaginez le nombre réel.

Mythes et faits sur les régions associées à la maladie de Lyme

Vous pouvez attraper la maladie de Lyme dans n’importe quelle partie du monde même si le pays comme le Canada par exemple se vante d’en être exempt.

Vous pouvez attraper la maladie de Lyme autant en ville qu’en campagne, dans des endroits où vous vous sentez en sécurité, même en cuisine ou en jardinage dans votre propre jardin.

D’ailleurs pour aider à faire prendre conscience au gouvernement vous pouvez envoyer les tiques que vous trouvez ou qui vous ont piqué à ces endroits; 

Demande d’analyse de tique

Lorsqu’elle est retrouvée SANS être attachée à un hôte, envoyez la tique à l’université Mount Alisson N-B

https://www.lloydticklab.ca/tick-testing.html

HÔTE HUMAIN

https://www.inspq.qc.ca/…/formulaire_demande_analyses_tique…

HÔTE ANIMAL

Mythes et faits sur la transmission de la maladie de Lyme

Pas seulement les tiques peuvent transmettre la Borrelia Burgdofori mais d’autres insectes comme les araignées, les moustiques etc.. 

Les tiques de cerfs ne sont pas les seules tiques pouvant transmettre la maladie de Lyme et d’autres maladies transmises par les vecteurs, et les cerfs ne sont pas le seul animal porteur de tiques. Les tiques se nourrissent de n’importe quel sang, y compris celui des oiseaux et des reptiles.

C’est un mythe qu’une tique doit être attachée pendant 24, 48 ou 72 heures pour transmettre la maladie, aussitôt accrochée elle injecte de sa salive et cela peut arriver très vite.

Les tiques, surtout les nymphes, peuvent être si petites que vous ne verrez jamais celle qui se nourrit de vous.
Les tiques libèrent un agent engourdissant pendant qu’ils se nourrissent de vous, donc vous ne le sentirez probablement pas.

Les tiques survivent aussi en temps froids dans certaines régions et transmettent la maladie l’hiver.

Il semblerait que la maladie se transmette aussi de la mère au fœtus et lors de relations sexuelles. Cela a été remarqué par des médecins spécialisés en Lyme qui ont fait passer des examens aux conjoints qui ne présentaient pas de symptômes et beaucoup de résultats positifs en sont ressortis mais il peut toujours être possible d’en déduire que les conjoints visitent les mêmes endroits mais plus de recherche à ce sujet devraient être faites avant de le confirmer. 

Mythes et faits sur les symptômes de la maladie de Lyme
Moins de 30 % des morsures donnent un érythème migrant, une rougeur en forme de cible ou toute autre éruption. 

Toutefois, tous les types d’éruptions à la suite d’une morsure de tique ou autre insecte sont un motif de consultation et traitement immédiat. Donc, ne pas avoir de cible n’est pas un facteur dans l’exclusion de la maladie de Lyme mais une cible en est une pour consulter rapidement. 

Si vous ou un de vos proche avez des symptômes de grippe surtout l’été après une morsure aussi est une bonne raison de consulter rapidement.

Co-infections
Si vous avez la maladie de Lyme, vous avez sûrement des co-infections (Babesia, Bartonella, Ehrlichiose, anaplasmose) aussi et qui ne sont pas tous traités de la même manière.

Diagnostiques et traitements

Malheureusement, de nombreux professionnels de la santé ne savent pas de quoi ils parlent quand il s’agit de Lyme et de co-infections et vous donneront probablement un faux sentiment de sécurité, un diagnostic et/ ou un traitement inadéquat.

Le diagnostic et le traitement précoce sont essentiels pour stopper ou au moins maintenir la maladie sous contrôle, mais les tests au Canada entre autres ne sont pas assez sensibles et donnent trop souvent de faux négatifs.
Les faux-négatifs sont tellement communs que quelques États ont maintenant adoptés une législation stipulant que les médecins doivent fournir une déclaration écrite indiquant qu’un résultat de test de la maladie de Lyme ne signifie pas qu’un patient soit négatif pour la maladie de Lyme.

Il y a une controverse dans la communauté de Lyme sur ce qu’un traitement adéquat est mais mon opinion est que, quoi que je ne sois pas en faveur des antibiotiques généralement, en cas de morsure je suggère immédiatement l’usage de 2-3 antibiotiques connus pour Lyme (lire plus en détails dans mon autre article sur la maladie de Lyme) ensemble sur une courte période et le plus rapidement après la piqûre. 

Toutefois en ce qui concerne la Lyme chronique, souvent une cause de maladie auto-immune, voir mon article à ce sujet, mon opinion est que l’on peut arriver à des résultats tout aussi probants voir supérieurs aux antibiotiques avec des produits naturels qui causent aussi beaucoup moins d’effets secondaires et d’impacts négatifs aux organes comme le foie entre autre. 

Trouvez ce que l’on appelle un spécialiste qui traite Lyme dans votre région ou qui fait des consultations à distance voir même de voyager pour le rencontrer car chaque minute compte pour prévenir le plus de dégâts possibles car plus on attend plus elle se répand dans le corps.

Plus
d'articles à découvrir